Rechercher dans le site :
 
Aile

Qu'elles soient celles des anges ou celles des oiseaux, les ailes sont toujours la marque de la légèreté de l'esprit opposée à la fixité et la lourdeur de la matière. Les ailes des anges, de certains démons et naturellement des oiseaux, permettent aux messages de la divinité de parvenir aux humains, du haut vers le bas... tandis que les ailes de certains êtres terrestres (serpents, dragons, vouivres, salamandres...) représentent l'essor d'une entité issue de la matière et se dirigeant vers le haut. L'aile est aussi le principe même de la protection naturelle de ce qui est faible par ce qui est doux.

Anges

Intermédiaires ailés, messagers de Dieu, parfois guides et gardes attentionnés des hommes, les anges sont souvent montrés avertissant un personnage ou lui montrant de la main ou du doigt une direction à suivre.
Parfois munis d'une épée, parfois musiciens et hérauts, on les remarque encore entourant le Christ, annonçant à Marie le futur avènement ou accompagnant dans leurs souffrances les saints et les martyrs.
Les différentes sortes d'anges sont reconnaissables à leur nombre d'ailes.

Archanges

Au nombre de sept, ils sont placés au faîte de la hiérarchie angélique, c'est-à-dire à proximité de Dieu. La tradition populaire leur accorde des pouvoirs et leur donne des rôles que les Ecritures ne mentionnent qu'à de très rares occasions.

Séraphins

Nom signifiant "les brûlants". Ils correspondent à une catégorie d'anges possèdant six ailes, plus particulièrement chargés des purifications ou exterminations par le feu.

Chérubins

Situés entre le trône et les séraphins, ce sont des entités celestes de second rang dans la hièrarchie angélique. On les représente comme des lions ailés à tête humaine. Après la chute, un chérubin armé d'une épé foudroyante fut désigné pour interdire l'accès de l'Eden. Il était posté à l'Orient du jardin. On les retrouve sur les représentations de l'Arche d'Alliance.

Saint Michel

"Qui est comme Dieu"

Il est représenté maîtrisant un dragon de sa lance. On observe que ce dernier est terrassé, non tué, tenu en respect, ce qui enseigne à tous ceux qui contemplent ces représentations qu'aucune énergie ne peut disparaître totalement, mais que toutes peuvent être maîtrisées.

Lucifer

Ange déchu pour ne pas avoir voulu s'incliner devant l'homme, il tente ce dernier par son orgueil (tandis que Satan le tente par la luxure et les sens). Son nom signifie "porteur de lumière" en référence à l'émeraude qu'il portait au front et qu'il perdit dans sa chute. Dans celle-ci, la légende veut qu'on taillat le graal.

Sources: RJ Thibaud, Editions Dervy 1994.

 
 
 
 
 
 
 
Illustrations et Photos originales. Tous droits réservés.
Copyright Le Repaire de La Vouivre - Web Design - Creation Referencement